5,6 et 7 avril 2019 : Première rencontre de convergence

Vers un Forum Social Mondial des Économies Transformatrices.

Atelier de travail, 5-7 avril

Participant.e.s : entités associées aux différents axes, représentant.e.s  de réseaux et mouvements sociaux à l’échelle locale et internationale.

Chaque axe développera des dynamiques destinées à concrétiser les objectifs et les priorités de travail ainsi qu’à élargir le champ des entités impliquées. On s’accordera sur les plans de travail et les étapes à suivre.

Nous nous proposons de faire de ce processus, l’objectif même. Nous démarrons un processus  de convergence, tant au niveau local qu’international, entre toutes ces initiatives, mouvements, et formes de comprendre l’économie qui ont pour objectif commun la création d’une réelle alternative de transformation du système économique et financier capitaliste actuel.

Nous voulons faire de ce forum, une place publique. Nous ne voulons pas nous limiter à la célébration d’un évènement vitrine où s’exprimeraient des expert.e.smais plutôt débattre entre tous et toutes de l’économie que nous voulons. Nous ne voulons pas non plus nous borner à discuter et rêver de «  cet autre monde possible », puisque nous savons qu’il existe déjà à travers les milliers d’initiatives qui construisent des alternatives. Nous voulons trouver des stratégies communes pour être plus visibles, nous articuler et nous multiplier.

Nous travaillons à ce que ce processus soit durable,qu’il se poursuive au-delà du forum de 2020, tant à l’échelle locale qu’internationale. Pour y parvenir il faut s’assurer que celui-ci se construise depuis les territoires et également générer des espaces d’articulation en mode présentiel et virtuel, à l’échelle locale et internationale, qui perdurent dans le temps comme des espaces de convergence et de transformation.

Nous voulons faire découvrir les économies transformatriceset atteindre toutes ces personnes qui n’en font pas encore partie. C’est pourquoi nous pensons qu’il est nécessaire que le Forum se dote d’un réseau de moyens de communication indépendants qui puissent se faire l’écho du processus et en assurer l’effet multiplicateur.