Pasar al contenido principal
photo groupe

FSMÉT définit le nouveau Comité de coordination et les dates du Forum 2020

Le Forum Social Mondial des Économies Transformatrices (FSMÉT) a défini le nouveau Comité de coordination lors de la rencontre des 18 et 19 juillet, à Barcelone, avec les représentants de réseaux internationaux d’économies transformatrices. Le nouveau Comité de Coordination remplace et élargit le groupe de coordonnateurs précédent, le Convenors Group (intégré par REAS, RIPESS et XES), Il se compose de représentants des réseaux et organisations suivants:

 

-Urgenci

-Colacot

-Global Platform for the Right to the City

-WoMin

-Systemic Alternatives

-Ecolise

-Ripess

-DAWN feminist

-REAS

-REMTE

-CITIES

-FMDV

-FEBEA

-WFTO

-AFSA

-Transform! Europe

-Campaña Currículum Global para la Economía Social y Solidaria

-Habitat International Coalition

-Commons Network

-Red de Mujeres del Mundo

-Remix the Commons

-XES

-Col·lectiu de Quebec cap al FSMET

-Confluència amfitriona de Barcelona

Les réseaux ont expliqué pourquoi il est important pour eux de participer au processus de réalisation du FSMET 2020. Vous pouvez en comprendre certaines des raisons  dans cette vidéo (espagnole)

 

video xarxes

 

Ce comité gèrera la gouvernance du processus, tout en tenant compte des critères établis, dont : le respect de la diversité, la transparence et la démocratie; maintenir une structure liée aux objectifs et résultats; faire de la gouvernance un espace de construction collective; favoriser la participation et la contribution d’autres réseaux (avec des espaces, structures et ressources organisés); conserver le lien avec les autres Forums Sociaux Mondiaux.

Impliquer d’autres réseaux, organiser des évènements virtuels promulguant la participation au FSMÉT, participer à la production de contenu et aider à la collecte de fonds représentent certaines des tâches que les réseaux internationaux devront accomplir dans le cadre du processus vers le FSMÉT 2020.

De surcroît, les réseaux ont établi que le Forum Social Mondial des Économies Transformatrices aura lieu en juin 2020, à Barcelone. Les dates exactes seront diffusées dans les prochaines semaines.

À la lumière de la précédente structure de processus, basée sur des mouvements et des actions transformatrices, les réseaux ont décidé de travailler sur les défis et les sujets attaqués du capitalisme, ainsi que de chercher des réponses et alternatives plaçant la vie au centre, et respectant les diversités.

Il a également été convenu de créer différentes commissions de travail, qui seront liées au Comité de coordination, et soutenues par l’équipe opérationnelle :

 

-Communication et extension

-Logistique (basée à Barcelone)

-Accueil et encadrement

-Contenu

-Construire un projet collectif

-Échanger et cartographier les expériences

-Activitiés pour poursuivre le Forum

-Méthodologie et assistance

-Économie (finances + ressources humaines + gestion des enjeux collectifs)

-Créativité sociale et arts

-Mobilisation et promotion internationale

- Participation virtuelle

 

Comment imagine-t-on le FSMÉT 2020?

En surcroît à la discussion sur la structure, il y avait à la réunion des espaces pour imaginer comment pourrait être le FSMÉT 2020, en tenant compte de critères tels que la diversité ou l’équilibre (en termes de genre, d’ethnicité, etc..). D’une part, il y avait différentes propositions pour les activités dans le Forum: espaces agora avec ateliers et micro-entretiens; visites guidées de différents projets de transformation; espaces autogérés; espaces de participation virtuelle; espaces de créativité; cartographie des espaces; forum pour les enfants; écoles d'activisme; espaces intergénérationnels et même une salle d’évasion basée sur des économies en transformation.

D’autre part, les participants ont proposé que toutes ces activités convergent en un grand acte central de visibilité, qu’ils imaginent comme une foire ou une exposition, des actions décentralisées, une mobilisation virtuelle, un grand dîner populaire dans la rue ou différentes manifestations en ville, ainsi que des activités avant le FSMÉT, dans différents lieux.

Ont aussi été pris en compte les différents acteurs devant être impliqués dans le processus, mais qui n’ont pas eu une participation significative jusqu’à présent comme: mouvements féministes mondiaux; communautés autochtones; mouvements de squatters (des zones rurales, urbaines et suburbaines); lutte contre le changement climatique; mouvements spirituels; écoles, enseignants et étudiants de tous les niveaux; académies; mouvements de jeunes; producteurs d'aliments; gens de communautés rurales; réseaux de la dette et de la justice sociale; mouvements de décroissance; mouvements des travailleurs; syndicats; mouvement coopératif international; universités; Agences des Nations Unies; journalisme alternatif; économie numérique liée aux droits du travail provenant du travail numérique; Communauté LGBT avec un point de vue critique contre le pouvoir des entreprises; agents liés au recyclage des déchets; personnes liées à la théologie de la libération; un autre forum similaire au FSMÉT; mouvements d'hommes contre le patriarcat et les agents d’Asie et d’Océanie ont été cités comme des acteurs devant désormais s’impliquer dans le processus.

Toute cette imagination, créativité, planification et cet effort de structure ne sont que le premier pas: nous continuons tous à construire le FSMÉT!