Aller au contenu principal

Bientôt plus d'informations

5,6 et 7 avril 2019 : Première rencontre de convergence

Vers un Forum Social Mondial des Économies Transformatrices.

Atelier de travail, 5-7 avril

Participant.e.s : entités associées aux différents axes, représentant.e.s de réseaux et mouvements sociaux à l’échelle locale et internationale.

Chaque axe développera des dynamiques destinées à concrétiser les objectifs et les priorités de travail ainsi qu’à élargir le champ des entités impliquées. On s’accordera sur les plans de travail et les étapes à suivre.

Vers un Forum Social Mondial des Économies Transformatrices.

Les économies transformatrices ont un impact sur le fait de placer la vie au centre de l'organisation socio-économique. En ce sens, nous proposons la rencontre comme un processus organique et collectif de soutien à la vie, comme, par exemple, l'entretien d'un verger avec gestion communautaire. Nous utiliserons cet exemple, qui concentre des éléments des différents mouvements qui participeront à la rencontre, pour expliquer les différentes étapes dans lesquelles nous répartirons le travail au cours de ces trois jours

Objectifs

- Créer des espaces qui facilitent la reconnaissance entre les différents mouvements et les différentes actions qui transforment l'économie.

- Faciliter une dynamique de confluence où ces mouvements et actions s'articulent autour de défis communs.

- S'organiser pour mettre en place des actions pour faire face à chacun des défis.

Méthodologie

- Il y aura des espaces de débat avec des formats innovants qui faciliteront la participation et l'écoute de toutes les voix.

- Les débats s'articuleront autour de chacun des mouvements, mais aussi en créant des espaces de confluence et de débats croisés entre eux, afin d'identifier et de hiérarchiser les défis communs.

- Des espaces seront créés pour l'interaction et les relations informelles entre les différents agents des économies transformatrices, permettant ainsi la reconnaissance et l'échange d'expériences.

- Il y aura un espace d'aide pour faciliter l'inscription et l'accès à la plateforme de participation en ligne.

- Il y aura également des espaces interactifs où les principales expériences, réflexions et impressions générées par la réunion seront rassemblées.

- Un événement inaugural aura lieu vendredi après-midi et sera ouvert à la participation des citoyens. Les autres espaces de débat en face à face resteront réservés aux personnes invitées à la réunion.

- Des propositions d'itinéraires d'organisations situées dans la ville de Barcelone seront diffusées dans le but de partager les bonnes pratiques et de percevoir de manière plus tangible des initiatives des économies transformatrices.

Documentation

Programme
Guide de participation
Info pratique

Programme

La première journée servira à explorer le terrain des économies transformatrices. Comme lorsque vous décidez de commencer une culture, la première chose que vous devez savoir sont les caractéristiques du terrain : s'il y a des sources d'eau à proximité, comment la lumière et l'ombre affectent, quelle est la composition du sol, quel est le climat dans cette région...

Par conséquent, cette première journée se concentrera sur la connaissance des différents mouvements et des différentes actions transformatrices qui participent à la rencontre : qui ils sont, dans quels domaines ils ont travaillé, quelles sont leurs connaissances, quelles ont été leurs expériences et leurs progrès, et quelles résistances, défis ou difficultés ils ont rencontrés. Il s'agit de valoriser et de partager le parcours de tous ces agents au fil des années, une trajectoire qui forme un substrat commun d'expériences accumulées, qui nourrit et soutient les différents débats.

Les travaux seront menés par mouvements, en vue de mettre en contact les personnes qui partagent le même champ d'action, pour faciliter la reconnaissance mutuelle et le dialogue entre pairs. En même temps, ce sera un espace d'auto-définition de chacun des mouvements, de leur identité et de leur portée. Une fois ces étapes franchies, il s'agira de réfléchir au panorama actuel et aux défis communs pour l'avenir de chacun des mouvements. La mise en commun de ces défis nous permettra d'esquisser la voie à suivre.

Cette première journée se terminera par un événement ouvert aux citoyens, dans le but que les personnes qui ne sont pas impliquées dans cette première réunion de travail puissent également explorer le domaine des économies transformatrices et apprendre comment participer à ce processus.

La deuxième journée sera consacrée à l'établissement de relations entre les différents mouvements et actions qui transforment l'économie. Une fois que nous avons défini les caractéristiques de la terre que nous allons cultiver, nous déterminons les espèces que nous allons planter et comment nous pouvons obtenir un meilleur rendement en tirant parti de la façon dont ces plantes interagissent : certaines préparent la terre et la nourrissent pour la prochaine culture, d'autres offrent de l'ombre ou servent de support aux différentes espèces...etc.

Chaque plante communique avec ceux qui l'entourent par les branches, les feuilles et les racines, et parvient à établir des chaînes de communication qui couvrent de vastes zones. Ces communications n'affectent pas seulement la parcelle cultivée, mais aussi les forêts, les plantes sauvages, la faune et les autres formes de vie qui entourent la terre, et qui apparaissent spontanément. Ensemble, ils forment un écosystème dans lequel différents êtres sont interdépendants.

De même, les différents mouvements communiquent, rétroactionnent, relient et s'interconnectent pour former le tissu commun des économies transformatrices. Nous essaierons de déterminer où leurs défis se rencontrent et comment ils peuvent se soutenir et s'enrichir mutuellement afin d'y répondre. Les complémentarités, les relations mutuelles, les alliances transversales, les liens et les possibilités de symbiose entre les différents mouvements seront valorisés.

Nous travaillerons en groupes, dans lesquels des membres de tous les mouvements et actions transformatrices seront présents. De cette façon, on cherchera à ce que les défis communs soient reconnus entre les différents domaines, que les actions nécessaires soient définies pour répondre à ces défis et qu'un consensus soit atteint sur les priorités. Une fois ces défis identifiés, les groupes de travail s'articuleront autour de chacun d'eux. Il s'agira d'analyser à nouveau ce qu'est le substrat, quelles stratégies ont été suivies jusqu'à présent pour répondre à chacun de ces défis, de réfléchir à quelles autres actions transformatrices peuvent être entreprises maintenant, en profitant du fait que les mouvements sont déjà entrés en contact et sont connectés en réseaux.

Cette deuxième journée se terminera par plusieurs itinéraires à travers différentes initiatives et collectifs des économies transformatrices de la ville de Barcelone, afin que ces projets puissent être connus d'une manière plus tangible et que les expériences puissent être échangées.

La troisième journée sera consacrée à l'établissement de l'organisation de ces liens entre les différents mouvements et les actions transformatrices pour décider comment répondre aux défis qui ont été identifiés. Pour en revenir à l'exemple des plantations, bien que les plantes puissent pousser de façon autonome et spontanée, nous avons décidé de planifier la culture afin de mieux utiliser les terres disponibles, les saisons de l'année, de décider si nous voulons faire une rotation des cultures ou quels fruits nous voulons récolter pendant tout le cycle agricole.

Quelque chose de similaire se produit avec les mouvements des économies transformatrices : de manière autonome, elles ont déjà créé des alternatives au système hégémonique, qui sont liées les unes aux autres. Il s'agit maintenant de voir comment ces liens sont renforcés par des formes concrètes d'organisation, avec des outils participatifs pour élargir la présence de plus de voix, et pour construire un sens et une base de consensus commun.

En premier lieu, nous travaillerons par confluences locales, en mettant en contact les groupes les plus proches territorialement, pour discuter sur la manière de s'articuler, participer et prendre des décisions dans leurs différents territoires.

Ensuite, un espace de consensus et de validation des propositions sera ouvert : l'assemblée de confluence, où seront présentés les défis communs et les actions transformatrices, qui seront travaillés en vue du FSMET 2020, et dont la continuité est prévue après cette réunion. Il y aura un espace de débat sur les propositions, afin d'essayer de parvenir à un consensus qui marquera le guide pour continuer à travailler dans les mois à venir. Dans ce même espace de rassemblement, le modèle de gouvernance du processus et les outils de participation proposés seront discutés.

Les différentes contributions seront recueillies et débattues, et une fois de plus, l'objectif sera de clôturer cet échange par un consensus. Après les sessions de l'assemblée, la première réunion sera clôturée, avec un appel à poursuivre le travail et les discussions à l'échelle territoriale, à travers les confluences locales, et à l'échelle internationale, à travers la plate-forme virtuelle de participation.