Aller au contenu principal

Gouvernance et participation

MODÈLE DE GOUVERNANCE

Le modèle de gouvernance du FSMET invite à l'auto-organisation et à l'autogestion du processus. Afin d'assurer le développement du processus, le comité de coordination, formé par les réseaux impulseurs du processus, est responsable de la vision globale, ainsi que de la définition des bases et objectifs politiques du processus, de la stratégie et du cadre général sur lesquels repose le processus du FSMET (contenu, critères de programmation, bases communes de l'auto-organisation, etc) ainsi que de la définition des contenus. Elle est organisée par le biais de commissions.

Parallèlement, le siège de Barcelone (confluence locale) est chargé de coordonner le processus au niveau local et l'accueil. A partir de ces rôles, la représentation politique et institutionnelle est assumée, ainsi que le système de porte-paroles du processus.

Le 19 juillet 2019, le Comité de coordination a été constitué, remplaçant et élargissant le groupe impulseur, formé par le REAS, le RIPESS et la XES. Il est composé de 23 réseaux internationaux et de la Confluence de Barcelone. Sa mission principale est d'assumer la gouvernance du processus vers le Forum, qui se veut diversifié, transparent, démocratique, construit collectivement, encourager la participation de tous les réseaux et maintenir les liens avec les autres Forums sociaux mondiaux.

Le Comité de Coordination impulse le travail dans des commissions de travail, l'espace de participation des acteurs du monde entier et des différents réseaux. Les commissions existantes sont les suivantes : contenus, facilitation et méthodologie, mobilisation internationale, mobilisation virtuelle, communication et extension, économie et financement, cartographie des initiatives et logistique. En outre, par l'intermédiaire des commissions, la participation de volontaires au processus de construction du FSMET est prévue.